Belgique

"La manifestation d'extrême droite prévue à Bruxelles ce dimanche est interdite sur tout le territoire de la Région", annoncent mercredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close dans un communiqué commun. "Suite au Conseil Régional de Sécurité au cours duquel le bourgmestre de la Ville de Bruxelles a fait part de son intention d'interdire la manifestation prévue ce dimanche sur son territoire et sur la base des informations opérationnelles délivrées par la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles indiquant que la manifestation pourrait se propager à d'autres zones, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale prendra un arrêté d'interdiction de toute manifestation sur l'ensemble du territoire régional bruxellois", peut-on lire dans le communiqué.

Les associations de droite et d'extrême droite flamandes KVHV, NSV, Schild en Vrienden, Voorpost et Vlaams Belang Jongeren avaient appelé à manifester dimanche à Bruxelles contre le pacte de l'ONU sur les migrations, formellement approuvé lundi à Marrakech.

Le quotidien flamand De Morgen rapportait mardi que des hooligans de différents clubs de football belges s'étaient également engagés à participer à cette marche contre Marrakech.

"Il est hors de question de laisser une marche brune se dérouler à Bruxelles", indiquent MM. Vervoort et Close.

"Cette interdiction aura des conséquences sur d'autres manifestations programmées dimanche, vu l'impossibilité de contrôler la sincérité de chacun. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles et le ministre-président appellent les manifestants à se mettre en contact avec les autorités policières pour reprogrammer leur action en toute sérénité", ajoute le communiqué.

Une demande de contre-manifestation avait également été introduite.