Belgique La fête des pères, c’est tous les jours pour Olivier, 41 ans, qui a opté pour la "slow life" avec ses trois garçons.

Dimanche, c’est la fête des papas. Et donc celle d’Olivier, 41 ans, fonctionnaire dans un service public fédéral, père de trois garçons. À l’école, on le voit souvent en fin de journée récupérer ses gamins, "à l’heure des mamans". Le mercredi, c’est son jour off au boulot, depuis qu’il est passé à 4/5e temps, il y a sept ans. Ce serait inimaginable pour lui de revenir en arrière. "Ce temps que je passe avec les enfants, je ne le fais pas que pour eux. C’est un vrai plaisir pour moi", précise-t-il.

(...)