Belgique

Le Palais avait averti que les funérailles de la reine Fabiola seraient "surprenantes", et les faits n'ont pas contredit cette déclaration. Moment fort parmi les moments forts, l'interprétation de la "Salve Rociera” a ému nombre de téléspectateurs et de personnes présentes en la cathédrale Saints-Michel et Gudule. Même la presse espagnole semble sous le charme...

La chorale hispanique de Vilvorde a en effet séduit les Espagnols, avec une "salve émouvante qui a fait chanter le roi Juan Carlos et tous les Espagnols présents", assure ainsi le site d’infos Libertad Digital.

Le quotidien El Mundo, lui, évoque une salve "qui a soulevé l'émotion et tiré les larmes de la famille royale belge". Comme le rapporte L'Avenir, El Mundo ajoute que "ce chant puissant et émouvant a fait chanter le roi Juan Carlos et les Espagnols dans l’assemblée".

Le site El Confidencial, enfin, explique que "bien que l’enterrement ait eu lieu sur le sol belge, les clins d’œil à l’Espagne, pays qui a vu naître Fabiola, ont été nombreux. C’est à la fin de la messe qu’un chœur de “rocieros” a interprété “Rociero Salve”, qui a pratiquement soulevé toute l’assistance. C’est alors qu’on a vu un roi Juan Carlos très ému et qui n’a pas hésité à fredonner la chanson".

Au centre de la chorale, se tient la nièce de Fabiola, la marquise de Ahumada. Cette dernière aura donc respecté l'une des dernières demandes de sa tante : interpréter cette "Salve Rociera". Ce chant en l'honneur de la Vierge del Rocio est bien connu des Espagnols.