Belgique Geneviève Lhermitte a choisi d'intégrer le centre psychiatrique de Manage. Au sein de la commune du Centre (Hainaut), on vit mal l'arrivée ce cette femme qui a tué ses cinq enfants. 

Contacté par nos soins, le bourgmestre Bruno Pozzoni n'est pas favorable à l'arrivée de Geneviève Lhermitte. "Comme je l'ai déjà dit, elle n'est pas la bienvenue à Manage. Je ne peux pas statuer sur la décision prise par la justice. Je ne veux pas juger la loi mais je trouve très spécial qu'une personne condamnée à perpétuité puisse bénéficier d'une remise en liberté dans un centre fermé", nous a indiqué le socialiste. 

Au sein de la commune de Manage, de nombreux citoyens n'ont pas bien perçu cette arrivée. "L'information a provoqué un émoi bien compréhensible chez les citoyens. Mon téléphone n'arrête pas de sonner", explique le bourgmestre. Toutefois, Bruno Pozzoni tient à tempérer: "Il faut attendre le jugement final. On parle ici d'une libération en centre fermé. A mon sens, elle ne pourra pas se promener dans la commune à son bon vouloir. Il faut bien peser les mots et rester serein. S'il le faut, nous prendrons des mesures".