Belgique

Nous vous l’annoncions sur notre site internet ce samedi : Jimmy, 22 ans, a été interpellé par la brigade antiterroriste alors qu’il se trouvait chez sa grand-mère à Wavre.

Le parquet fédéral a confirmé cette information. L’intéressé a été entendu par un juge d’instruction ce dimanche. À la suite de quoi, le parquet a annoncé qu’il avait été placé sous mandat d’arrêt et inculpé pour participation aux activités d’un groupe terroriste. Sans donner plus de détails, le parquet indique qu’il pourra sans doute donner plus d’explications ce lundi.

Selon nos informations, Jimmy aurait été interpellé alors qu’il préparait un acte terroriste pour ce samedi. Le parquet fédéral se refuse toujours à confirmer, ou même à infirmer, cette information.

Ce samedi, en début d’après-midi, nous avons rencontré Christine, la grand-mère de Jimmy. Cette dernière n’en revenait pas de la manière dont Jimmy a été interpellé : “Ils ont défoncé ma porte et ont directement menotté Jimmy. Il est parti ainsi en pyjama. Je n’ai même pas pu lui parler.”

C’est une grand-mère triste et en colère que nous avons rencontrée. Une grand-mère qui reconnaissait s’être inquiétée lorsque son petit-fils s’est converti à l’islam. Mais celui-ci était parvenu à la rassurer. “Je lui avais bien expliqué que les gens à l’origine des conversions étaient très intelligents. Il m’avait dit qu’il n’y avait aucun danger ici à Wavre. Je lui ai fait confiance. Je lui fais toujours confiance, d’ailleurs. Je suis certaine qu’il ne fait rien d’autre que de prier. Je trouve, en tout cas, que le fait de devenir musulman l’a rendu plus calme. Il avait, en effet, pété un plomb lors du décès de sa maman.”

Aujourd’hui, Christine n’espère qu’une chose : qu’on lui rende son petit-fils ! Lors de l’interpellation, les membres de la brigade antiterroriste ont notamment emporté le PC du jeune homme et des téléphones. “Il effectue des études de bureautique. Vous connaissez des jeunes qui n’ont pas de PC, vous ? Moi pas. En outre, lorsqu’il est dessus, je suis bien souvent à côté de lui. S’il devait manigancer certaines choses, il ne le ferait pas à côté de moi. Et puis, je l’aurais senti. J’en suis certaine.”

Cela faisait un mois que Jimmy n’avait plus rendu visite à sa grand-mère : “La veille, il était allé faire des courses avec son oncle. Tout allait bien et voilà…”, conclut la grand-mère.