Belgique

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) n'a pas l'intention d'approuver le nouveau plan de transport de la SNCB, a-t-il fait savoir lundi.

Il réclame davantage de clarté du plan d'investissements de la SNCB et d'Infrabel, mais dénonce également des aspects qu'il juge négatif dans le plan de transport.

"Il y est stipulé qu'aucune exploitation n'est prévue avant 2021 pour trois lignes pourtant jugées prioritaires (parmi un total de 11, ndlr) pour la Flandre", a-t-il commenté auprès de l'agence Belga, citant les lignes 15 (Mol-Hasselt), 18 (Hasselt-Neerpelt) et

19 (Mol-Neerpelt).

Le conseil d'administration de la SNCB a approuvé récemment un nouveau plan de transport préfigurant l'offre ferroviaire pour les années à venir. "Je ne peux pas approuver ce plan. C'est faire les choses à l'envers. Il faudrait d'abord des plans d'investissements de la SNCB et d'Infrabel. Ces plans nous étaient promis pour le premier semestre 2016 mais ne sont toujours pas terminés", a encore dénoncé M. Weyts.