Belgique

Allez, un petit tour dans les coulisses de la Realpolitik belge, dans les couloirs des partis où se répartissent les mandats publics d’influence. Comme "La Libre" l’a révélé cette semaine, le futur conseil d’administration de la Loterie nationale fait l’objet de tractations entre les formations politiques qui composent la majorité fédérale.

Et le deal qui était sur la table vient d’être validé par le MR, la N-VA, le CD&V et l’Open VLD : à savoir, distribuer les sièges d’administrateurs au sein du CA de la Loterie proportionnellement aux rapports de force entre les partis à la Chambre des représentants (selon la méthode dite de la clef D’Hondt). Les forces politiques vont donc se répartir comme suit : 3 sièges pour le MR, 3 pour le PS, 1 pour le CDH, 3 pour la N-VA, 2 pour le CD&V, 1 pour le SP.A (donné à Jannie Haek, le patron de la Loterie qui siège d’office au CA).

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)