Belgique

A l’occasion du premier anniversaire de l’attentat au Musée juif, "La Libre" est allée à la rencontre de deux familles juives belges. L’une a émigré en Israël, l’autre est demeurée en Belgique.

Bella et Rino, une "aliyah" pour protéger les enfants et aller aux racines de leur identité juive

L’été dernier, Bella et Rino se sont installés au nord de TelAviv avec leurs quatre enfants, poussés par la "pression" des menaces antisémites et par la volonté de trouver un cadre de vie "serein". REPORTAGE.

Le drapeau israélien ne tient plus que par un coin à la lamelle du volet. L’autre bout de papier collant a cédé sous la vague de chaleur qui a fondu sur Israël à la mi-mai. Bella et Rino l’avaient accroché quelques jours plus tôt à la façade de leur maison pour célébrer leur nouvelle patrie commune, à l’occasion de la fête de l’indépendance (14 mai). Lui est Belge, né au Congo, elle est Israélienne mais a vécu depuis ses 7 ans à Bruxelles. L’été dernier, ce couple d’entrepreneurs, la quarantaine, s’est installé avec ses quatre enfants dans ce quartier résidentiel coquet et tranquille de Raanana, au nord-est de Tel Aviv, où de belles villas côtoient de petits immeubles parmi des palmiers alanguis.

(...)