Belgique

Le SLFP Police, le SNPS, la CSC Police et la CGSP appellent tous les membres du personnel policier à participer à une "semaine sans amende" pour exiger une solution concrète dans le dossier "Pension", indiquent lundi les quatre organisations syndicales dans un communiqué de presse commun. Cette action s'étalera sur une semaine, du 30 septembre au 7 octobre compris. Pour protester contre la suppression du droit des policiers qui faisaient partie de l'ex-gendarmerie d'accéder à la prépension entre 54 et 58 ans au lieu de 62 ans, le front commun syndical souhaite que le personnel policier soit "moins répressif" et privilégie les "remarques verbales" ou les "avertissements contrôlés" pour les infractions nécessitant le droit d'appréciation.

"Il est clair qu'il faut verbaliser les infractions telles que les comportements routiers dangereux, les défauts d'assurance, les intoxications alcooliques ou la conduite sous influence de stupéfiant", précisent les syndicats. "Il faut simplement veiller à ne pas mettre la sécurité routière en danger sans pour autant participer à l'alimentation du Fonds des amendes."