Belgique

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté, mercredi en fin de matinée, les quatre citoyens belges qui avaient hébergé des migrants de la prévention de trafic d'êtres humains. Les huit autres prévenus ont écopé de peines de prison avec sursis, à l'exception d'un homme qui faisait défaut et pour lequel la peine est donc ferme. Dans ce dossier, douze personnes étaient poursuivies pour une prévention de trafic d'êtres humains. Parmi elles figuraient des citoyens belges, notamment deux journalistes et un assistant social, qui avaient hébergé chez eux des migrants, en 2017.