Belgique

Voilà bien encore un sujet qui a suscité quelques crispations. Les titres-services - un système largement subsidié par l'Etat pour permettre aux particuliers de s'attacher les services d'une femme de ménage à bon prix sur le marché officiel du travail - connaissent depuis leur lancement un boom sans précédent. Selon les projections, l'Etat devra y consacrer 979 millions en 2009.

Les syndicats réclamaient que le salaire des travailleuses - 132 000 en tout en 2009 - soit indexé. La demande paraissait légitime. Mais il fallait déterminer qui payerait l'indexation des salaires. L'Etat seulement ou les particuliers aussi ? Au terme de débats épiques, le gouvernement a décidé de porter le titre-service - qui correspond à une heure de travail - à 7,5 €. Soit une hausse de 0,5 €/pièce. En revanche, on ne touchera pas la déductibilité fiscale qui y est attachée. Seulement le cabinet de la ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet (CDH), un titre-service coûtera finalement à l'utilisateur, et après déduction fiscale, 5,25 € - au lieu de 4,90 € actuellement.