Belgique

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a arrêté, le 30 janvier huit personnes suspectées de faire partie d’une organisation criminelle qui commettait des vols de chargements (ou de fret) sur des parkings d’autoroutes, a indiqué, mercredi, le parquet de Bruxelles.

Ces personnes sont suspectées d’appartenir à une organisation criminelle qui commettait des vols aux quatre coins du pays. Cinq auteurs, qui se trouvaient à bord d’une camionnette volée, ont été arrêtés en flagrant délit, près de Grimbergen. Leur interpellation a été mouvementée.

Seize perquisitions ont été menées dans la foulée qui ont débouché sur l’arrestation de trois suspects supplémentaires. Le juge d’instruction a placé sept hommes sous mandat d’arrêt.

“Pas moins de trois camions ont été nécessaires pour rassembler le matériel volé et le transporter en lieu sûr”, a souligné le parquet.

Un fléau international

Le vol de fret constitue une menace permanente et est l’oeuvre de nombreux gangs organisés ciblant les cargaisons routières dans toute l’Europe. Selon le syndicat international des transports routiers (IRU), 17 % des conducteurs routiers longue distance en Europe ont été victimes d’au moins un vol de fret ces cinq dernières années.

Selon Europol, l’équivalent de 8,2 milliards de dollars de marchandises sont volées chaque année en Europe. Si l’on additionne les coûts annexes, tels que les réparations, le fret de remplacement et les interventions de la police, ce chiffre grimpe encore.

Naguère, les vols se déroulaient le plus souvent dans les zones de fret et les entrepôts. Les entreprises de transport ont pris des mesures pour sécuriser leurs installations et les voleurs ont changé de terrain, en s’attaquant aux camions garés sur les aires de parking. D’après une étude menée en France au début de la décennie, 18 % des vols répertoriés sont perpétrés en entrepôt mais la grande majorité sont commis dans le véhicule (vol à la découpe de bâche ou à la porte arrière). On comptait aussi 4 % de vols de véhicules et 5 % d’arraisonnements (interception du véhicule en marche, généralement avec violence).

Les Etats et l’Union européenne ont pris des mesures pour sécuriser les routes et les aires de parking mais la piraterie routière demeure un fléau.

Les marchandises facilement écoulables représentent la majorité des chargements volés mais tous les types de marchandises sont concernés. Au hit-parade des marchandises dérobées, les boissons, les denrées alimentaires, les vêtements, les chaussures et les objets de maroquinerie. La période des fêtes de fin d’année connaît une recrudescence de ce type de vols.

Camora napolitaine et mafias de l'est

Ces derniers mois, de nouveaux modes opératoires plus sophistiqués que “la simple découpe de bâche” sont apparus. Il s’agit d’escroqueries, à base de faux documents, commises dans le but de détourner les frets. La Camora napolitaine, la mafia hongroise et la mafia russo–lithuanienne seraient derrière ces nouvelles techniques.

Pour prévenir les vols sur les parkings, les entreprises de transports ont recours aux nouvelles technologies mais les bons vieux conseils restent de mise: utiliser des protections mécaniques comme des cadenas renforcés, privilégier les livraisons de jour, ne pas charger un camion le vendredi pour une livraison le lundi, stationner son véhicule en des lieux sécurisés, rester discret sur les produits transportés...