Belgique La télévision ne souffre pas de la concurrence, que ce soit de l'internet ou des nouvelles technologies comme le 3G. Les Wallons la regardent encore ainsi 230 minutes par jour (+ 20 pc par rapport à 1995), contre 182 minutes pour les Flamands (+ 23 pc par rapport à 1995) et 227 minutes pour la moyenne européenne, révèle l'étude "Television 2006: International Key Facts", menée par la régie publicitaire IP et présentée mercredi.

En Europe occidentale, les plus gros consommateurs de télévision se situent dans le sud, avec en tête la Grèce (256 minutes par jour), l'Italie (249 minutes) et l'Espagne (227 minutes). Les Islandais se placent en queue de peloton, avec seulement 145 minutes quotidiennes. Selon l'étude, réalisée dans 13 pays, les Serbes passent pour leur part 289 minutes par jour devant leur petit écran, soit à peine 10 minutes de moins que les champions américains (299 minutes par jour).

Le sport reste le programme préféré des téléspectateurs, devant les programmes de divertissement, les séries et l'information. "Les séries sont de plus en plus citées parmi les programmes préférés des téléspectateurs, avec de gros succès commerciaux comme Les Experts ou Desperate Housewives", note Didier Lefevre d'IP.

"Quant aux films, on ne peut pas nier le succès incontestable d'Harry Potter, qui s'est retrouvé 14 fois dans le top 10 des programmes les plus regardés de plusieurs pays", ajoute Sylvie Van Hecke.

La télévision semble par ailleurs continuer à jouer son rôle de rassembleur. Selon une étude d'Esomar, "plus de la moitié de la consommation de télévision pendant la journée se fait au moins à deux". Les programmes familiaux ont évidemment la cote pour ces séances de "visionnage en collectivité", telles que les séries ou certains films (Shrek, Le Petit Baigneur, etc).

"Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la télévision a beaucoup innové ces dernières années. Cette innovation répond aux demandes des consommateurs, qui veulent que tout aille plus vite, qui veulent participer à leur télévision grâce aux programmes de télé-réalité notamment, mais qui cherchent aussi un peu de douceur dans ce monde de plus en plus individualiste et agressif", insiste encore Didier Lefevre. Avec un taux de pénétration dans les foyers de 98 pc, la télévision demeure donc l'une des activités les plus importantes des Belges. Elle s'installe dans toutes les pièces de la maison, principalement dans le salon (99,1 pc), la chambre des parents (14,2 pc) ou encore la cuisine (5 pc).

Si seuls 34 pc des foyers belges disposent de plus d'une télévision, contre 50 pc des foyers européens, les Wallons et Flamands n'hésitent en revanche pas à investir, puisque 23 pc d'entre eux se délassent devant des grands écrans 16:9.