Belgique

Tant Guy Verhofstadt que le CD&V ont démenti l'information relayée par le site internet du quotidien De Standaard selon laquelle Yves Leterme pourrait devenir vice-premier ministre d'un gouvernement Verhofstadt III. Le premier ministre a toutefois tenu à ajouter qu'un consensus commençait à grandir autour de l'idée d'un gouvernement intérimaire.

Le Standaard Online a publié mardi matin une information selon laquelle l'ex-formateur Yves Leterme (CD&V) pourrait devenir vice-premier ministre dans un gouvernement présidé par le premier ministre sortant Guy Verhofstadt (Open Vld). A peine parue, l'information a été démentie par le CD&V et par Guy Verhofstadt. Les supputations autour d'un tel scénario font partie des considérations formulées sur la crise politique depuis plusieurs jours.

Selon le porte parole de Guy Verhofstadt, l'information est "hautement prématurée". Il ajoute toutefois qu'un consensus commence à grandir autour de l'idée d'un gouvernement intérimaire qui négocierait ensuite un programme pour un gouvernement définitif ainsi qu'une réforme de l'Etat.

Il faut d'abord un accord sur la formule avant d'en venir à la composition de l'équipe et les spéculations sur la répartition des portefeuilles ministériels est hautement prématurée, dit-on chez le premier ministre sortant.

Le Standaard précisait qu'Yves Leterme pourrait devenir vice-premier ministre dans une équipe Verhofstadt III. Il détiendrait dans ce cas les portefeuilles des Finances et des Réformes institutionnelles. Le journal ajoutait que le MR s'oppose à ce scénario. C'est, à ce stade, le seul élément exact.

On insistait au MR sur le fait que seul le programme est actuellement au centre des préoccupations du parti. "A ce stade la discussion ne porte pas sur les portefeuilles. On ne pense pas en terme de fonctions", commentait-on en marge des informations relatives à l'éventualité qu'Yves Leterme devienne vice-premier ministre dans un gouvernement Verhofstadt III.

A l'Open Vld, on se dit étonné de l'information. On ajoute que la première priorité est d'arriver à la mise sur pied d'un tel gouvernement intérimaire. La discussion sur sa composition ne viendra qu'ensuite. Les libéraux flamands ajoutent que pour l'un comme pour l'autre, ils agiront en concertation avec le MR.