Belgique Luc Trullemans et Facebook, ça continue! L'ancien présentateur météo de RTL-TVI avait défrayé la chronique il y a quelques mois pour avoir partagé des propos racistes sur sa page Facebook, et il a récidivé ce week-end, comme nous l'apprennent nos confrères de Sudpresse.

L'ancien Monsieur Météo et nouveau membre du Parti Populaire a partagé une lettre, visiblement écrite par un "bon ami suisse", et adressée à "tous nos amis Tunisiens, Algériens, Marocains, Égyptiens, Libyens et tous les autres". Une lettre voulue ironique, dans laquelle l'auteur imagine que ses "amis" quittent la Belgique pour retourner dans leur pays, et que cela rend les Belges tristes.

"Nous ne verrons plus de prénoms à consonance maghrébine dans les faits divers des journaux, beaucoup de coutelleries devront fermer leurs portes, les producteurs de moutons vont se reconvertir, SOS racisme et le MRAP vont mettre la clef sous la porte, les démineurs vont connaître le chômage, les réductions d'effectifs vont frapper en masse nos forces de l'ordre, les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées, le prix du café dans les bistrots va augmenter. Mais nous sommes résignés, et nous surmonterons tout cela."


Pas un dérapage, de l'humour et du concret

Nouveau dérapage en vue? Pour Mischaël Modrikamen, le président du Parti Populaire, dont Luc Trullemans fait désormais partie, il n'en est rien, et taxer ce fait de "dérapage" est un "jugement moral inacceptable". Mais pourquoi avoir partagé cette lettre aux propos sulfureux? L'avocat, qui avait défendu Luc Trullemans lors de ses déboires avec la maison RTL, explique qu'il s'agit avant tout "d'une lettre humoristique" à prendre "au deuxième ou au troisième degré"

De l'humour, donc? En même temps, pour l'homme fort du Parti Populaire, cette lettre décrit également "une réalité, réalité que dénonce le Parti Populaire: les Belges sont excédés par une partie de la population étrangère qui voit la Belgique comme un véritable buffet social. Pour nous, cette frange de la population étrangère a vocation à quitter le pays." Cette lettre humoristique "reflète donc le positionnement politique du PP, mais exprimé différemment."

Un post Facebook qui, à l'heure d'écrire ces lignes - soit une bonne vingtaine d'heures après sa publication - a déjà été partagé à 300 reprises.