Belgique

Les deux jeunes chauffards molenbeekois qui ont percuté hier une piétonne et un motard prétendent aujourd’hui se souvenir de rien ; eux qui circulaient sous l’influence de l’alcool et des stupéfiants...

Les deux occupants de l’Audi A 1 de couleur blanche qui ont percuté une riveraine samedi après-midi – sur le coup de 16 h 38 – à Molenbeek et, puis, un motard ont été mis à disposition du parquet de Bruxelles ce dimanche. Ils ont tous deux été envoyés vers la case prison à l'issue de leurs auditions respectives chez le juge d'instruction. Leur victime serait quant à elle sortie d'affaire. Elle a pu quitter l'hôpital dans le courant de la nuit.

Domiciliés à Molenbeek et âgés d’une vingtaine d’années, ils circulaient à bord d’un véhicule de location – loué par un ami – non seulement sous l’influence de l’alcool mais aussi des stupéfiants !

Défendu par Me Nawal Bakkali, Redouane D. est le chauffard numéro 1 qui a essayé de forcer le barrage de policiers et écrasé la piétonne qui traversait la rue Fernand Brunfaut. Il n’a pas été arrêté à l’issue de la course-poursuite mais s’est rendu hier soir de son propre chef à la police.

© Photos News

Il dit qu’il s’est rendu compte qu’il était responsable de l’accident en rentrant chez lui mais qu’il ne s’en souviendrait pas du tout, lui qui empestait l’alcool et était à peine audible !

Défendu par Me Thibaut Colin, Mohamed B. est le chauffard numéro 2 qui a repris le volant après le drame et a pu être interpellé sur le coup de 17 h 04 à hauteur de la Porte de Ninove, à moins d’un kilomètre du point de départ de leur rodéo.

© Reuters

Lorsqu’il était passager, il a d’abord vidé un extincteur par la fenêtre et immortalisé leurs « exploits » avec son smartphone. Il a ensuite été arrêté après avoir percuté un motard tout comme plusieurs véhicules en stationnement (comme cela avait déjà été le cas lors du premier délit de fuite).

Il prétend également que c’est le trou noir le plus total et ne manifesterait pas le moindre remord, lui qui était déjà bien connu de nos autorités judiciaires. Notamment pour des antécédents de roulage.

Contacté par nos soins, les pénalistes assurant la défense de ces deux chauffards se sont malheureusement refusés à tout commentaire.

Le parquet de Bruxelles a quant à lui – par la voix de son porte-parole Denis Goeman – confirmé que l’affaire avait été mise à l’instruction et que le jeune arrêté sur place place a été placé sous mandat d’arrêt (ce matin) tout comme le second jeune (cette après-midi). Ils sont inculpés des chefs d'entrave méchante à la circulation, de rébellion armée et de délit de fuite.

Selon les infos recoupées de La DH : c'est donc le chauffard numéro 2 (Mohamed B.) qui a été envoyé en prison avant le chauffard numéro 1 (Redouane D.).

Les deux skinheads (sur sept) qui ont fait l'objet d'une arrestation judiciaire alors qu'ils convergeaient en voiture vers la place communale de Molenbeek ont également été mis à disposition du parquet de Bruxelles, a souligné le porte-parole de la zone Bruxelles Ouest, Johan Berckmans. Ils font l'objet d'une citation directe devant le tribunal correctionnel de Bruxelles dans le cadre d'une procédure accélérée. Ils étaient visiblement plus que prêt à en découdre et avaient emporté tous l'attirail nécessaire dans leur coffre : notamment des sprays lacrymogènes et des jambières.