Belgique

C’est une baisse importante qui a été enregistrée l’année dernière : 104 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la circulation sur les autoroutes et routes assimilées, à savoir les deux fois deux bandes séparées par une berme centrale. Il y avait eu 153 morts lors de l’année 2009, montrent les données reprises dans le rapport d’activités de la police fédérale, qui est en charge des contrôles sur ces routes. Et selon les dernières statistiques, la baisse se poursuivrait en 2011.

Pourquoi cette baisse ? Les contrôles visant la conduite sous influence, qui ont fortement augmenté l’année dernière, portent leurs fruits. Pour la première fois, le cap des 200 000 contrôles a été franchi. Largement : la police de la route a soumis 245 033 personnes à l’éthylotest en 2010 contre 154 808 en 2009. Ce qui représente une augmentation de 58 %. Parallèlement, le nombre de personnes contrôlées sous influence de l’alcool a diminué, passant de 3,7 % à 2,6 % en 2010.

Les contrôles de vitesse ont également joué un rôle dans la diminution du nombre de victimes. L’année dernière, la police de la route a renforcé ses contrôles. Elle a enregistré 807 823 infractions liées à la vitesse au moyen de radars mobiles et de caméras automatiques. Cela représente une augmentation de 8,2 % par rapport à 2009. Mais ce sont surtout les points noirs qui ont été pourvus de caméras et de radars.

Les améliorations en matière d’infrastructures routières ont aussi joué un rôle : aménagements de carrefours ou de ronds-points et installations de rails de sécurité pour les motards, ont fait baisser le nombre de victimes.