Belgique

Cette année, sept écoles ont été sélectionnées pour participer à ce beau projet. Tout au long du cursus scolaire, les élèves et leurs professeurs ont libéré des mercredis et des week-ends pour assister aux ateliers sur la citoyenneté mondiale et solidaire menés par les ONG. Entre ces formations fondamentales pour comprendre les enjeux nord/sud, les groupes se sont mobilisés pour financer leur voyage. "Nous, en rentrant du Sénégal, on a encore une grande marche parrainée à organiser pour finaliser le financement du voyage", raconte Martin, un élève de La Providence.

Entre 14h et 16h, il fait vraiment trop chaud à Ndoumbouj. C’est l’heure de papoter, jouer et prendre le thé pour les élèves, leurs professeurs et les jeunes Sénégalais. Photo crédit: Constance Frère © Constance Frère

Il est vrai qu’on ne s’ennuie pas lorsqu’on participe à MWA. Il faut apprendre à se rendre disponible, physiquement, pour démarcher les sponsors ou encore emballer des spéculoos à vendre pour Noël. Mais aussi mentalement, car le projet pousse les élèves à dépasser leurs limites. Éduquer ces jeunes à prendre davantage conscience de leur responsabilité d’acteurs citoyens du monde et de leurs capacités à contribuer au développement d’une société démocratique et solidaire, tel est l’objectif de ce projet.

Dernière photo de groupe des jeunes de l’Institut de la Providence à Ndoumbouj avec l’ONG Asmae et leur partenaire local AJE. Photo crédit: Constance Frère. © Constance Frère

Move With Africa propose des moments de partage, où des jeunes Belges décident de partir loin de chez eux, loin de leurs habitudes et de leur confort pour découvrir des territoires inconnus. Une action qui les pousse à entrer dans un monde spirituel et mental totalement nouveau. Braver sa peur, ses préjugés et ses stéréotypes pour entrer en contact avec l'autre.

Malgré les hésitations du départ, le retour est toujours difficile. "Je savais que j’allais vivre quelque chose d’incroyable, mais je n’aurai jamais pu imaginer que j’allais vivre une expérience pareille", exprime Lisa qui s’effondre en pleurs. Pendant les 2 semaines passées au Sénégal, les élèves ont vécu en continu avec des jeunes de leur âge. Il en a découlé de très belles amitiés qui doivent se résoudre à la séparation. C’est la gorge nouée que les élèves sont retournés en Belgique. Mais comme dirait leur professeur avant de partir : "L’univers est grand, la terre est petite et ici je me sens à la maison." Le sentiment de n’être qu’un seul peuple dont les différences culturelles font la richesse de l’humanité.

Une édition qui se termine mais qui augure de riches rencontres pour la suivante !

Faites un don pour soutenir Move with Africa : BE10 0000 0000 0404 avec la mention *012/1060/00023*

Ou via la page web: https://donate.kbs-frb.be/MovewithAfrica/~mon-don?context_form_id=form_81.246.65.210_5c9c88d0e9ea16.52403812

Plus d’infos? https://dossiers.lalibre.be/mwa/