Belgique

La chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut a rendu lundi un arrêt par lequel elle renvoie Nathan Duponcheel devant la cour d'assises du Hainaut pour y répondre de l'assassinat d'Alfred Gadenne.

 Le bourgmestre de Mouscron avait été tué dans le cimetière de Luingne (Mouscron) le 11 septembre 2017. Après avoir égorgé le bourgmestre, le jeune homme avait appelé les secours et la police. Le 11 septembre 2017, en soirée, Alfred Gadenne était allé fermer les grilles du cimetière en face de son habitation, comme chaque soir. Il y avait rencontré Nathan Duponcheel, lequel s'était présenté comme le fils d'un ancien pompier volontaire, employé de chez Belgacom qui avait été mis au service de la Ville de Mouscron. Le père de Nathan avait mis fin à ses jours quelques années plus tôt, alors que son contrat à la Ville n'allait pas être renouvelé.

Le bourgmestre n'a pas reconnu le gamin, qui lui avait alors porté un coup de cutter à la gorge. Conscient de la gravité de son geste, Nathan avait ensuite appelé les secours. Il avait déclaré aux urgentistes et aux policiers, arrivés quelques minutes plus tard, qu'il n'y avait plus rien à faire. Il avait fait des aveux tout de suite, estimant que le bourgmestre, en tant que représentant de l'autorité communale, était responsable de la mort de son papa.

En mars 2018, la chambre du conseil de Mons l'a libéré sous surveillance électronique mais le jeune homme a arraché ce bracelet, ce qui a entrainé son retour derrière les barreaux.

La date du procès de Nathan Duponcheel n'est pas encore connue. Il est défendu depuis le début de l'affaire par Jean-Philippe Rivière alors que la partie civile (l'épouse et les sœurs d'Alfred Gadenne) est représentée par Jean-Philippe Mayence.