Belgique

Après avoir essuyé les refus des communes de Bruxelles et Molenbeek, les organisateurs ont finalement décidé d'annuler la tenue de leur manifestation, prévue samedi à Bruxelles, contre l'interdiction de la burqa. "Malgré l'annulation de notre manifestation, nous avons gagné: nous parlons de nous dans toute l'Europe, voire le monde entier. Les forces de l'ordre opèrent une croisade contre les musulmans à Bruxelles. On ne se laissera pas faire, nous allons continuer le combat", a martelé samedi Abu Imran, porte-parole de Sharia4Belgium, une association de musulmans radicaux, et Muslim Rice.

Les bourgmestres de Bruxelles-Ville et de Molenbeek-Saint-Jean, Freddy Thielemans et Philippe Moureaux, avaient en effet tous les deux interdit toute manifestation organisée en vue de protester contre la loi contre la burqa dans l'espace public samedi. Selon Abu Imran, plusieurs manifestations se tiennent à 14 heures devant les ambassades belges de Dublin, Londres et Genève. "En Belgique, la démocratie n'est pas appliquée envers les musulmans", a-t-il revendiqué. "Nous organiserons d'autres manifestations à Bruxelles", a-t-il enfin prévenu.

Abu Imran ainsi que Anjem Choudary et Sayful Islam, de Islam4UK, en ont appelé vendredi au cours d'une conférence de presse à Anvers à l'instauration de la charia en Belgique et en Europe. Ils prônent également le rejet de l'ordre établi, avec l'objectif de voir flotter le drapeau d'Allah sur le palais et le parlement belge.