Belgique

La direction de l'organisation Inter-Environnement Wallonie (IEW) a décidé de porter plainte après avoir reçu deux courriers contenant des menaces de mort, indique-t-elle mardi dans un communiqué. Ces menaces font suite à ses prises de position sur la problématique de la peste porcine africaine. Deux courriers ont été adressés à des collaborateurs d'IEW cette semaine, "dont le contenu ne laisse aucun doute sur l'intention malveillante de son ou ses auteurs", souligne l'ASBL. "Ces menaces, qui visent directement l'intégrité physique de membres du personnel ou d'associations d'IEW, sont prises très au sérieux" et la direction a décidé de porter plainte.

Inter-Environnement Wallonie avait pointé directement la responsabilité "totale" des chasseurs dans le risque de diffusion de l'épidémie de peste africaine. Cette prise de position n'a visiblement pas plu à tous. Dans le premier courrier, se trouve une photo d'un chasseur en train de viser avec son fusil. Le second contient une illustration d'individus affublés de masques de cochon, autour d'une table. Les destinataires sont prévenus: "Tu as gagné aujourd'hui, mais demain la chance et les influences changeront de main! Toi, tu es rangé, ne nous dérange pas! Ressaisis-toi, avant qu'il ne soit tard..."

A ces menaces était associé, "pour l'un des deux courriers, un article paru dans la revue officielle de la Fédération nationale des chasseurs de France, se gargarisant des succès politiques engrangés par les chasseurs auprès du président de la République française", explique IEW. "Une démonstration de force qui n'entame en rien la détermination du mouvement environnementaliste de poursuivre la défense de la biodiversité, de la nature et d'une cohabitation harmonieuse entre forêt et agriculture."

Demain/mercredi, une manifestation organisée par la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA), soutenue notamment par IEW, réclamera au ministre wallon de l'Agriculture, René Collin, "de prendre des mesures fortes pour réduire drastiquement les densités de sangliers", indique encore l'organisation.