Belgique Certains comportements peuvent vous sauver, explique un spécialiste de la sécurité.

Alors que le niveau d’alerte maximale est maintenu à Bruxelles et que les autorités parlent de menace terroriste "imminente" , la population vit dans l’incertitude et la peur. "Si les terroristes veulent maintenir ce climat de terreur, ils vont rééditer au moins un attentat" , analyse Stany Ledieu, gérant de la société spécialisée dans la sécurité SL Consultance.

Face à un tel risque, mieux vaut être préparé, poursuit l’expert. "Lors de l’attaque au Bataclan, les réactions incontrôlées de certains spectateurs leur ont été fatales. Même dans une situation d’urgence, il faut garder un peu de self-control." Voici quelques conseils sur l’attitude à adopter dans différents types de situation.

1 - Un tireur tire à l’aveugle sur la foule. La technique la plus efficace consiste à se coucher et faire le mort. "Rares sont les auteurs d’attaque qui vérifient au sol si les personnes sont bien décédées" , explique le spécialiste. La fuite peut ensuite être envisagée, mais pas n’importe comment. "Il faut attendre le bon moment. Si le terroriste est en train de charger son arme, ça vous laisse quelques secondes pour fuir" , précise Stany Ledieu. Attendez d’être dans un lieu en sécurité pour prévenir les secours.

2 - Vous entendez des coups de feu. La fuite est une bonne option. Si vous êtes dans un bâtiment sans issues de secours à proximité, cachez-vous. Restez silencieux et calme. N’oubliez pas de mettre directement votre GSM en mode silencieux.

3 - Un homme pointe une arme sur vous. "Vous ne prenez pas de risque à dire "Allahou Akbar" ["Dieu est [le] plus grand" , en arabe.] C’est l’option de la dernière chance. Au Bataclan, les djihadistes ont épargné certaines personnes" , rappelle Stany Ledieu.

Le combat peut également être envisagé. L’objectif : désarmer et immobiliser le tireur. C’est ce qu’on fait les passagers américains et britannique du Thalys face à l’homme qui allait commettre un carnage en août dernier. "Profitez d’un moment d’inattention ou d’une erreur de manipulation pour prendre par surprise l’attaquant et le neutraliser.."

Stany Ledieu organisera des séances d’information sur la prévention des risques terroristes pour le grand public, le 12 décembre, à Louvain-La-Neuve. L’objectif : apprendre à identifier les risques terroristes, connaître les mesures de précautions et de vigilance, dans le cadre professionnel et privé. www.consultance-en-securite.be .


"Être toujours vigilant"

"Devant la menace terroriste actuelle, il n’est pas question d’arrêter de vivre mais d’adapter son comportement et d’être toujours vigilant" , explique Stany Ledieu, gérant de SL Consultance. "Par exemple, certaines personnes qui fument devant la porte de leur entreprise mettent en péril la sécurité de leurs collègues en ouvrant la porte à des inconnus. Ils devraient plutôt aller fumer dans un espace réservé à cela, dans l’enceinte de l’entreprise. J’estime aussi que les entrées des écoles devraient être plus sécurisées. On peut y rentrer à toute heure de la journée. En dehors du moment où les élèves rentrent, les portes devraient être fermées. Avec des petites actions simples, il est possible de réduire les risques de manière importante."

Pour ce qui est de la vie quotidienne, l’homme recommande d’éviter les lieux de forte affluence. "Par exemple, pour faire les courses, il vaut mieux privilégier les petites supérettes ou les épiciers de quartier. Les risques sont moins importants que dans les grands centres commerciaux. Pour les marchés de Noël, allez plutôt dans les petites bourgades que dans les grandes villes" , explique Stany Ledieu.

Si vous avez décidé de braver la peur généralisée pour aller en terrasse, au cinéma ou au concert, choisissez la meilleure place. "Par exemple, l’attaque au Bataclan a montré qu’il valait mieux ne pas être trop proche de l’entrée. Dans ces lieux, privilégiez les places à proximité des sorties de secours et celles où il y a peu de gens à proximité."


Une alerte terroriste majeure : trois numéros d’urgence…

Comment faire simple quand on peut faire compliqué? En ces heures de tension extrêmes, le gouvernement piloté par Charles Michel vient de sortir un nouveau numéro d’appel. Un de plus… Ouvert hier samedi, ce numéro - le 1771 - a pour but de renseigner, rassurer la population. Il renvoie directement au call center du centre de crise du SPF Intérieur et traite toutes les questions relatives à la menace terroriste. À l’heure de boucler cette édition, ce 1771 recevait en moyenne 400 appels par heure.

Pour les informations relatives à la traque de l’ennemi public numéro 1 Salah Abdeslam ainsi que la chasse au frère de la terroriste tuée lors de l’assaut du Raid à Saint-Denis Hasna Ait Boulahcen, vous devez composer le 0800.30.300. Enfin, tout colis et/ou valise suspecte, toute indication d’une menace terroriste doit être signalée au 101.