Belgique

En Wallonie, seul un enfant sur quatre est correctement attaché dans un siège-auto adapté à son poids et à sa taille, d'après une récente étude de l'Institut Vias. Afin d'aider les parents à transporter leurs enfants en toute sécurité, l'Agence wallonne pour la sécurité routière lance mercredi une nouvelle campagne de sensibilisation. 

Si la moitié des enfants (49%) se retrouvent bel et bien dans un siège conforme à leur poids et à leur taille, ils ne sont qu'un quart à être efficacement attachés, pointe l'étude. Un enfant sur 10 ne porte d'ailleurs pas du tout sa ceinture.

Les sangles du harnais à l'intérieur du siège pour bébé peuvent être ainsi mal serrées, le siège est parfois placé dans le mauvais sens et l'airbag frontal n'est pas toujours désactivé. Pour les plus grands, il s'agit souvent de la ceinture, mal positionnée. En cas de freinage brusque ou de collision, une ceinture passée sous le bras, dans le dos ou au-dessus des accoudoirs du rehausseur peut toutefois provoquer de graves lésions abdominales, un coup de lapin, ainsi que d'autres blessures.

Le risque d'être mal attaché augmente lors des trajets courts (moins de 10 kilomètres) et habituels. À 30 km/h, un enfant détaché de 15 kg se transforme pourtant en projectile de 120 kg, rappelle l'Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR).

L'inattention, le manque de temps, la difficulté de boucler un bambin agité ou encore des informations insuffisantes sur la manière de fixer adéquatement le siège auto et d'y installer l'enfant sont les principales raisons invoquées par les parents pour expliquer ce constat. Afin de sensibiliser les adultes à bien installer les plus jeunes, l'AWSR placera des affiches le long des autoroutes et des routes secondaires en Wallonie illustrant l'évolution du dispositif de retenue en fonction de l'enfant. La campagne durera tout le mois de janvier.

La loi prévoit une amende de 174 euros pour les mineurs de moins de 1,35 mètres mal attachés.