Belgique

Le gouvernement bruxellois se prépare à activer la procédure en conflit d'intérêts dans le dossier de la gestion des nuisances des avions, a annoncé vendredi la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Fremault, interrogée au sujet de ce dossier par le député écologiste Arnaud Pinxteren, à l'heure des questions d'actualité au parlement régional. En cause, selon Mme Fremault: les conséquences sur le terrain d'un NOTAM (message aux navigants) pris à l'initiative de la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant sur la nouvelle manière d'évaluer le niveaux de bruit émis par les avions via les Quota Counts .

Celui-ci a eu pour effet de surcharger la route du canal depuis le 23 juin. D'après Céline Fremault, on a ainsi constaté que 90% des avions prenant la direction de la balise de Chièvres empruntaient la route du canal, alors qu'ils n'étaient que 5% à la faire entre le 2 avril et le 5 juin derniers.

La ministre bruxelloise estime que sa collègue fédérale "a pris unilatéralement des décisions politiques qui nuisent gravement à la qualité de vie d'une grande partie des Bruxellois et ce, sans aucune concertation préalable avec la Région de Bruxelles-Capitale".

Elle a donc proposé au gouvernement régional de saisir le comité de concertation entre le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées. Les ministres bruxellois en ont accepté le principe. La décision sera formalisée loirs de la prochaine réunion de l'exécutif bruxellois.

Selon Mme Fremault, l'accusé de réception de l'acte du gouvernement bruxellois entraînera la suspension de la mesure au centre du litige. Le comité de concertation aura soixante jours pour statuer sur le dossier.