Tuerie de Termonde: le suspect ne collabore pas

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le forcené qui a tué deux enfants et une femme dans une crèche est un habitant des environs de Termonde âgé de 20 ans, a indiqué vendredi soir le procureur du roi de Termonde, Christian Du Four. Au cours de son interrogatoire, il a refusé de collaborer. Il n'a rien voulu dire sur les faits. Il est interrogé par la police fédérale et n'a pas encore comparu devant le juge d'instruction. Il n'était pas sous l'influence de drogue ou d'alcool et ne s'était pas échappé d'une institution psychiatrique, a précisé M. Du Four.

Le procureur du roi a ajouté que l'auteur n'avait pas de passé judiciaire et qu'il était inconnu des forces de police avant ce drame. L'homme vivrait chez ses parents. La police chercherait à les joindre.

L'homme était originaire de la région et a été soigné dans un hôpital à Alost après les faits. Le parquet fournira davantage d'informations en fin de journée, après la comparution de l'auteur devant le juge d'instruction.

Stefaan De Clerck s'est déclaré "choqué" par cette violence et souhaite qu'une enquête soit menée pour savoir comment l'auteur en est venu aux faits. Il a demandé à la presse de respecter la vie privée des familles des victimes. Lors de la conférence de presse, où étaient présents le bourgmestre Piet Buyse et le gouverneur de la province de Flandre orientale André Denys, il a également été déclaré que les victimes, grièvement blessées, n'étaient plus en danger de mort.

Par ailleurs, il n'y a pas quatre mais trois personnes qui sont décédées, a indiqué le docteur Ignace De Meyer, de l'hôpital Onze-Lieve-Vrouw à Alost, contrairement à ce qui avait été annoncé auparavant.

Dix enfants et deux adultes sont actuellement répartis dans six hôpitaux différents. Ils ont tous subi une opération et souffrent de plusieurs blessures au couteau. Les enfants n'ont donc pas été rassemblés à l'UZ Gent.

Le bourgmestre Piet Buyse a ouvert deux registres de condoléances, un à la maison communale de Termonde et un à l'ancienne maison communale de Sint-Gillis. Un registre de condoléances électronique va également être ouvert. Lundi, une cérémonie sera organisée sur les lieux du drame.

Le suspect ne collabore pas

Durant l'interrogatoire, l'auteur des coups de couteau refuse de collaborer à l'enquête. L'homme rirait au nez des enquêteurs et se comporterait de manière étrange.

BELGA

A lire également

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM

Facebook