Belgique Le 22 mars 2016 demeure dans l'esprit de nombreux Belges comme une journée marquée par l'horreur et la tristesse causées par les attentats perpétrés à la station métro de Maelbeek ainsi qu'à l'aéroport de Zaventem.

Alors que de nombreux secouristes intervenaient pour sauver des vies dans la capitale, d'autres personnes étaient sur leur lieu de travail et leur journée allait fondamentalement changer pour elles aussi.

C'est le cas de Thomas Pietquin. Originaire du Brabant wallon, il occupe le poste de directeur de l'école spécialisée "Les Moineaux 2" à Wavre. Lui aussi se souviendra à jamais de cette journée. Dès son arrivée sur son lieu de travail, il a entendu à la radio que des attentats avaient eu lieu dans la capitale.

Or, certains de ses élèves arrivent à son école via les transports en commun : "Il y a sept bus qui viennent déposer des enfants à notre école. Certains viennent de Perwez, de Jodoigne, de Gembloux et deux bus ainsi que des camionnettes qui proviennent de Bruxelles. Au matin, on a vu que les enfants étaient bien arrivés. C'était déjà ça."

(...)