Belgique

En 2015, 4 245 illégaux ont été rapatriés - soit 21 % de plus qu’en 2014. Tels sont les chiffres révélés par le rapport annuel de Myria, le centre fédéral migration. Pourtant, la réception d’un ordre de quitter le territoire est rarement suivie d’un départ effectif de la part de l’intéressé. A l’instar de l’auteur de l’agression à Charleroi, des étrangers qui font l’objet d’un ou de plusieurs ordres de quitter le territoire (OQT) séjournent parfois plusieurs années en Belgique sans être rapatriés vers leur pays d’origine.

(...)