International Fin juillet, une loi un peu particulière rentrera en vigueur dans l'Arkansas (Etats-Unis). Les femmes souhaitant se faire avorter devront obligatoirement demander l'autorisation du père du foetus avant de pouvoir lancer le processus. 

Les parents doivent en effet se mettre d'accord sur ce qu'ils souhaitent faire du corps du foetus qui est dès à présent considéré comme "membre de la famille décédé", peut-on lire sur BFM TV

Pour les jeunes gens mineurs, les parents pourront s'opposer à l'avortement. 

Cette loi pourrait toutefois engendrer des cas plus problématiques comme par exemple une femme violée qui devrait donc avoir l'autorisation de son violeur pour subir une IVG...