International

Bernie Sanders, candidat pressenti pour la présidentielle américaine de 2020, s'est excusé jeudi auprès de femmes qui ont rapporté avoir été victimes de harcèlement sexuel de la part de responsables régionaux de ses équipes de campagne lors de la primaire démocrate en 2016. Si les allégations ne visent pas directement Bernie Sanders, qui a affirmé n'avoir pas été informé, à l'époque, de ces faits, elles pourraient compromettre ses ambitions présidentielles à l'ère du puissant mouvement anti-harcèlement #MeToo.

"Aux femmes de mon équipe de campagne en 2016 qui ont été harcelées ou maltraitées, merci du fond du coeur d'avoir parlé publiquement. Je m'excuse", a écrit Bernie Sanders sur Twitter.

"Nous ne pouvons pas nous contenter de dire que nous voulons mettre fin au sexisme et à la discrimination. Cela doit être une réalité dans notre quotidien. Cela n'a clairement pas été le cas en 2016", a-t-il reconnu.

Bernie Sanders a aussi souligné avoir mis en place, lors de sa campagne sénatoriale de 2018, "certaines des politiques de lutte contre le harcèlement sexuel les plus solides du pays".

Ces derniers jours, plusieurs femmes ont affirmé dans des médias américains avoir été victimes de harcèlement lors de la campagne de Bernie Sanders pour l'investiture démocrate de 2016 ou dénoncé un sexisme ambiant, après avoir notamment découvert qu'elles étaient payées moins à responsabilités égales.

La déclaration de Bernie Sanders survient quelques heures après la publication d'un nouveau témoignage sur le site de la publication Politico.

Une jeune femme anonyme y raconte qu'un responsable de campagne plus âgé lui a d'abord fait des avances poussées en juillet 2016, puis l'a embrassée "de force". Ce responsable, Robert Becker, nie "catégoriquement".

La femme explique qu'elle n'avait pas dénoncé les faits à l'époque car leur campagne se terminait mais qu'elle s'est décidée à témoigner quand elle a constaté que ce même responsable semblait préparer récemment le terrain pour rejoindre une nouvelle campagne présidentielle.