International

Même si les manifestations sont restées pacifiques et civiques, elles risquent d’être exploitées par les ennemis du pays pour frapper sa stabilité. […] Pour répondre aux revendications populaires dans le respect des intérêts supérieurs de la patrie, la solution à la crise se trouve dans l’application de l’article 102 de la Constitution." L’air grave, le ton solennel, le général Ahmed Gaïd Salah a prononcé, mardi devant un aréopage militaire, le discours le plus déterminant de sa carrière. Dans une fausse posture d’arbitre pour sortir de la crise politique engendrée par l’impasse du régime, la proposition du chef d’État-Major de l’armée a valeur d’ordonnance.

(...)