International

La justice française a condamné ce jeudi l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale et blanchiment dans le cadre du scandale le plus retentissant du mandat présidentiel de François Hollande. L'ancien héraut de la lutte contre l'évasion fiscale s'est également vu infliger une peine de cinq ans d'inéligibilité.

Son ex-épouse Patricia a été condamnée à deux ans de prison ferme.

La justice française a par ailleurs condamné jeudi la banque genevoise Reyl à une amende de 1,875 million d'euros pour avoir été "l'instrument de la dissimulation des avoirs" de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac. L'établissement a été condamné à la peine maximale encourue pour blanchiment mais a échappé à une interdiction d'exercer toute activité bancaire en France comme l'avait demandé le parquet. Le banquier François Reyl a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende.

Selon une journaliste de France Info, quand le président a prononcé la peine, l'ancien ministre a "accusé le coup et s'est affaissé".

© AFPINFOGRAPHICS

© AFPINFOGRAPHICS