International Marine Le Pen est donnée en tête des intentions de vote.

Une campagne sans grande saveur. C’était le sentiment général, alors que s’approche l’échéance des élections européennes, ce dimanche. Les enjeux ne sont certes pas minces, notamment pour Emmanuel Macron, qui affronte son premier grand test électoral depuis la présidentielle de 2017. Mais le scrutin, cette fois, n’a guère passionné les Français. "Les électeurs connaissent mal le fonctionnement des institutions, et ne comprennent donc pas forcément quel est l’enjeu exact" , analyse Bruno Jeanbart, directeur adjoint de l’institut OpinionWay. (...)