International

Dans ses Mémoires, Hillary Clinton évoque l’agonie de son père et la présence de sa fille à son chevet pendant des heures. "Je fus stupéfaite de voir le calme avec lequel elle faisait face à la situation", commente l’ex-Première Dame. L’anecdote en dit long sur la personnalité de Chelsea Victoria Clinton, qui a grandi dans la résidence officielle du gouverneur de l’Arkansas qu’était son père, avant de passer huit années à la Maison-Blanche, où Bill Clinton fut élu en novembre 1992. Difficile de prêter un destin ordinaire à quelqu’un qui a commencé sa vie de manière aussi peu banale, dans l’admiration d’un des couples politiques les plus fascinants de notre époque.

Aujourd’hui une femme de trente-cinq ans (elle est née à Little Rock, chef-lieu de l’Arkansas, le 27 février 1980), Chelsea Clinton est mariée depuis juillet 2010 à un banquier d’affaires de confession juive (alors qu’elle est elle-même protestante méthodiste comme sa mère), et maman d’une petite Charlotte qui aura un an le 26 septembre. Devenue ainsi Mme Mezvinsky, elle mène une vie a priori discrète à Manhattan, où le couple a acheté un appartement à proximité de Flat Iron Building, le gratte-ciel reconnaissable entre tous, qui se dresse sur l’intersection de Broadway et de la Cinquième Avenue.

(...)