International En dépit des sombres affaires, le Royaume compte sur le tourisme pour diversifier son économie.

Café à la cardamome et violon du désert. Voilà comment le cheikh Faqeer aime accueillir les étrangers de passage. Propriétaire d’une ferme de dattes, ce prospère Saoudien veut témoigner de la légendaire hospitalité bédouine. Les occasions, ces derniers temps, n’ont pas manqué.

(...)