International

Parmi les milliers de civils qui sortent de la minuscule poche de Daech à Baghouz, dans l’est de la Syrie, des enfants captent l’attention. Sales, les yeux égarés, sans parents, ce sont des Yézidis capturés par l’organisation État islamique lors de l’été 2014 et qui sont devenus des enfants soldats du califat.

Leurs pères ont été exécutés dès le début de l’offensive de 2014, leurs mères et sœurs ont été réduites à l’esclavage sexuel, eux ont été enrôlés dans des camps d’endoctrinement religieux et de formation militaire où certains ont été préparés à des opérations-suicide. Ils ont suivi Daech jusque dans son dernier retranchement.

La plupart sont incapables de parler.

(...)