International Un seul des deux "politiques" serait libre ; l’autre voudrait sortir samedi, accueilli par les siens.

Imbroglio à Kinshasa autour des 700 détenus - dont deux prisonniers politiques connus, Franck Diongo et Firmin Yangambi - dont la libération "conditionnelle" a été annoncée mercredi soir par la présidence de la République.

(...)