International

A la tête d'une des plus grandes fortunes de France, la famille Pinault a annoncé mercredi qu'elle renoncerait à la déduction d'impôts autorisée pour son don de 100 millions d'euros pour la recontruction de la cathédrale sinistrée de Notre-Dame de Paris. "La donation pour Notre-Dame de Paris ne fera l'objet d'aucune déduction fiscale. La famille Pinault considère en effet qu'il n'est pas question d'en faire porter la charge aux contribuables français", indique un communiqué de François-Henri Pinault président de la holding familiale et du groupe de luxe Kering.

La famille d'industriels avait annoncé dès lundi soir débloquer 100 millions d'euros pour la reconstruction de la cathédrale via sa société d'investissement Artemis.

"Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine", avait souligné François-Henri Pinault,

Depuis 2003, les entreprises qui investissent dans la culture peuvent déduire 60% de leurs dépenses en faveur du mécénat (66% de réduction d'impôt sur le revenu pour les particuliers).

Toutefois au cours des dernières heures, des responsables politiques et des associations ont commencé à s'élever contre le coût pour le contribuable de ses déductions et "l'opération de communication" des grandes fortunes.

A elles seules, les trois plus grandes fortunes françaises ont donné un demi-milliard d'euros et au total quelque 800 millions d'euros de dons ont été déjà annoncés pour aider à reconstruire l'emblématique cathédrale de plus de 800 ans, ravagée par un incendie lundi soir.

Le groupe Kering - anciennement Pinault-Printemps-Redoute (PPR) - est le deuxième groupe mondial dans le secteur du luxe après LVMH et possède notamment les marques Gucci, Yves Saint Laurent ou encore le joailler Boucheron. Il a réalisé une année 2018 en forte croissance, avec des ventes atteignant 13,66 milliards d'euros. Artemis est le bras armé de l'empire fondé par François Pinault, aujourd'hui âgé de 82 ans et troisième fortune de France.