International En Belgique, peu d’acteurs de cette directive s’expriment.

"Ce vote est un marqueur politique de cette mandature", se félicitait l’eurodéputée Élisabeth Morin-Chartier (Parti populaire européen), en mai 2018, rapporteure de la révision de la directive sur le détachement des travailleurs, qui venait d’être entérinée. Ce principe aussi vieux que l’Union permet à un employeur d’envoyer ses salariés dans un autre État membre pour y effectuer une prestation de service temporaire. Il est devenu un sujet de discorde entre les États de l’Ouest, qui dénoncent la concurrence déloyale des travailleurs venant de pays où le coût du travail est moindre, et ceux d’Europe centrale et orientale, qui rechignent à imposer des limites au détachement des travailleurs, la plupart étant leurs ressortissants. (...)