International

Les Américains voteront dans un mois ce samedi pour les élections de mi-mandat, les "midterms", qui renouvelleront l'ensemble des sièges de la Chambre des représentants, et plus d'un tiers du Sénat.

Le parti auquel appartient le président américain perd généralement des sièges lors des premières élections législatives succédant son arrivée au pouvoir - un vote sanction auquel Donald Trump ne devrait pas échapper - certains prédisant même une "vague bleue", couleur des démocrates.

Les républicains détiennent actuellement la majorité au Sénat (51-49) et à la Chambre des représentants. Peuvent-ils maintenir leur avance ? La réponse dépendra de l'issue de ces confrontations:

Chambardement démocrate au Texas ? 

C'est au Texas qu'a lieu l'affrontement probablement le plus observé -et le plus cher- des sénatoriales. Un quadragénaire et ancien punk-rockeur, Beto O'Rourke, défenseur d'un système de santé universel et d'un encadrement plus strict des armes à feu, fait face à l'actuel sénateur Ted Cruz. "Beto", comme l'appellent ses partisans, devance son adversaire dans les grandes villes, mais devra également convaincre les campagnes conservatrices pour gagner. Conquérir le bastion républicain du Texas est un rêve démocrate depuis des années. S'ils veulent provoquer ce séisme politique, qui aurait des répercussions nationales, ils devront pouvoir compter sur le ressentiment anti-Trump des banlieues.

Le Midwest dans le viseur républicain 

Le Missouri constitue pour les républicains la plus belle occasion de reprendre un siège démocrate: après deux mandats, la sénatrice Claire McCaskill est fragilisée. Cet Etat du Midwest a constamment penché du côté conservateur ces dernières années. Donald Trump y avait supplanté Hillary Clinton de 19 points en 2016. Dans les sondages, le républicain Josh Hawley est au coude-à-coude avec sa rivale. Il a reçu le soutien du président en personne, qui l'a qualifié de "star". Si les républicains réussissent une telle percée dans le Missouri -ou le Dakota du Nord ou l'Indiana, où les démocrates défendent également leur siège dans des régions pro-Trump- le "Grand Old Party" pourrait conserver sa majorité au Sénat.

Rempart républicain en Floride ? 

La vaste 26e circonscription de Floride, au sud de Miami, avait placé Hillary Clinton en tête de 16 points, mais les démocrates auront du mal à débarquer Carlos Curbelo, l'actuel représentant à la Chambre. Ce républicain d'origine hispanique a fréquemment critiqué Trump. Selon les experts, ses prises de positions pourraient l'aider face à son adversaire, la démocrate Debbie Mucarsel-Powell. Toujours en Floride, le démocrate Andrew Gillum, maire de la capitale Tallahassee, veut devenir le premier gouverneur noir de l'Etat.

Il fait face à un ardent supporteur de Donald Trump, Ron DeSantis, qui avait provoqué une polémique en employant un verbe composé à partir du mot singe en direction de son opposant ("monkey this up") pour affirmer que ce dernier risquait de nuire aux avancées économiques.

Duel dans le désert 

Dans la deuxième circonscription de l'Arizona, qui possède une frontière commune avec le Mexique, la politique migratoire de Donald Trump va jouer un rôle central dans le duel opposant la républicaine d'origine hispanique Lea Marquez Peterson, et la démocrate et ancienne membre du Congrès Ann Kirkpatrick. La représentante sortante, Martha McSally, s'est quant à elle présentée au Sénat, dans une autre bataille opposant deux candidates femmes.

Le Minnesota sous les projecteurs 

Le Minnesota présente cette particularité de compter les deux sièges de représentants démocrates les plus indécis, selon l'institut Cook Political Report. Celui de la huitième circonscription est un ancien bation démocrate passé du bleu au violet - couleur symbolisant une proportion quasi identique d'électeurs républicains et démocrates. Parmi les thèmes clés susceptibles de départager le démocrate Joe Radinovich et le joueur de hockey républicain Pete Stauber: la guerre commerciale de Donald Trump, ou la rancoeur des électeurs plus âgés ayant perdu leur emploi dans la filière bois ou la sidérurgie.

Le Kansas bousculé 

Poussé par un certain enthousiasme populaire, le parti démocrate a fait son chemin jusqu'aux terres conservatrices du Kansas, au coeur des Etats-Unis, qui ne comptent pour le moment que des représentants républicains. Sharice Davids, une amérindienne lesbienne revendiquée et pratiquant les arts martiaux mixtes (MMA), y affronte le républicain Kevin Yoder, déjà membre du Congrès, dans la troisième circonscription. M. Yoder s'est retrouvé en difficulté cette semaine, les républicains ayant annulé des financements de campagnes publicitaires en sa faveur, un signe de prévisions pessimistes pour le candidat.

© AFP