International

La Libre Afrique a interrogé le politologue Jean Omasombo, professeur à l’Université de Kinshasa et chercheur à l’Africa Museum de Tervuren (Belgique), sur les élections présidentielle et législatives nationale et provinciale, qui se sont tenues – dans un grand désordre – le 30 décembre en République démocratique du Congo.

C’est Félix Tshisekedi, issu de l’opposition, qui a été déclaré vainqueur par la Ceni (Commission électorale nationale indépendante), un résultat dont l’Eglise a souligné qu’il ne correspond « pas aux données collectées par notre mission d’observation à partir des bureaux de vote et de dépouillement ».

Comment en est-on arrivé là, Professeur?

(...)