International

La déclaration de l’Union africaine (UA), demandant aux autorités de Kinshasa "la suspension de la proclamation des résultats définitifs" des élections présidentielle et législatives du 30 décembre, a été mal accueillie par les camps pro-Kabila et pro-Tshisekedi. La décision de l’UA, publiée jeudi soir à l’issue d’un sommet de cette dernière et de la SADC (organisation régionale d’Afrique australe, dont le Congo est membre), est motivée par de "sérieux doutes sur la conformité des résultats provisoires proclamés par la Commission électorale nationale indépendante avec les suffrages exprimés".

(...)