International Adepte revendiqué de la disruption, Emmanuel Macron va devoir se surpasser pour être à la hauteur des attentes qu’il a lui-même suscitées. Le moment est en effet venu de tirer les conséquences du grand débat lancé mi-janvier en réponse à la crise sociale révélée par les gilets jaunes. Ce lundi à 20 heures, le chef de l’Etat présentera depuis l’Elysée «les premières mesures concrètes» dans une «adresse à la nation». Et mercredi, il donnera une conférence de presse - une première pour Macron - pour s’expliquer en détail sur «les chantiers prioritaires» des trois prochaines années. «Nous ne reprendrons pas le cours normal de nos vies», avait-il proclamé le 10 décembre dans une première et solennelle «adresse» aux Français marquée par l’annonce d’une enveloppe de 10 milliards d’euros en faveur du pouvoir d’achat. Quatre mois plus tard, Macron entend inaugurer «l’acte II» de son quinquennat. (...)