International Troisième tentative pour l’ancienne égérie de la révolution orange.

"Il n’y a qu’elle, il n’y a toujours eu qu’elle. Vous allez voir, elle va transformer le pays !" Maria Samets était fébrile, ce 22 janvier à Kiev, en écoutant Ioulia Timochenko annoncer sa candidature à l’élection présidentielle du 31 mars devant plus de 10 000 personnes. "J’étais avec elle à la Révolution orange de 2004, j’ai campé devant sa prison en 2011, j’étais là quand elle a été libérée… Ioulia, elle doit devenir Présidente. Elle y a comme un droit sacré !"

(...)