International

Les sociaux-démocrates, qui l'emportent, tenteront de former un gouvernement sans elle.

"Tsunami! Tsunami!". Les électeurs des “Vrais Finlandais”, parti populiste eurosceptique et anti-immigrés, scandaient ce mot, chavirant d’ivresse, dimanche vers minuit à Helsinki en voyant tomber les résultats des élections législatives : leur formation était à deux doigts de devenir la première du pays, précédée d’une courte tête par les sociaux-démocrates : 0,2 % d’écart. (...)