International

Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi sur France Inter qu'il recevrait les partenaires sociaux les 25 et 26 novembre pour engager la remise à plat de la fiscalité.

"Je sens monter dans le pays le doute de ceux qui paient l'impôt", a admis le Premier ministre pour justifier cette réforme qui pourrait comprendre un rapprochement entre l'impôt sur le revenu et la CSG.

Selon lui, les partenaires sociaux "sont demandeurs" d'un tel débat. "Je commence dès le 25 novembre à les recevoir, le lendemain également", a-t-il précisé.

"Ensuite, il y aura la discussion avec les présidents, les groupes parlementaires de la majorité et de l'opposition", a précisé M. Ayrault, ajoutant que les associations d'élus seraient aussi consultées.

"Il faut prendre le problème à bras le corps, c'est ce que nous allons faire", a assuré M. Ayrault. "Nous sommes à un moment politique très important. Ce n'est pas une opportunité comme ça, d'un instant, c'est un moment politique fort qui nous engage tous", a estimé M. Ayrault.