International Aucun président de la république n'était jusqu'ici descendu en-dessous des 30% d'opinions favorables depuis la création du baromètre de l'institut BVA, lancé depuis plus de 30 ans. François Hollande vient de s'offrir un bien triste record: celui de l'impopularité. L'actuel président français vient en effet d'afficher seulement 26% d'opinions favorables au dernier sondage BVA publié ce lundi dans L'Express, France Inter et la presse régionale.

"En ce mois d'octobre 2013, François Hollande chute de 6 points, à 26% de bonnes opinions (contre 73% de mauvaises) franchissant ce seuil mythique des 30% et pulvérisant par la même occasion le record historique d'impopularité pour un président de la République", confirme l'institut de sondages d'opinions et marketing BVA.


Quelle(s) exlication(s)?

Comment François Hollande a-t-il pu perdre autant de crédit en ce mois d'octobre? Plusieurs raisons peuvent expliquer cet affaiblissement dans les sondages. Mais la principale réside dans l'affaire Leonarda. Beaucoup de Français n'ont pas apprécié les manière du président et son intervention télévisée - durant laquelle il a déclaré que la jeune collégienne rom pouvait revenir seule étudier en France - n'a pas joué en sa faveur. Les polémiques liées à la fiscalité imposée aux entreprises et à l'écotaxe poids lourds n'ont pas épargné non plus François Hollande et son parti socialiste.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault chute également, avec seulement 25% d'opinions favorables. Mais il ne s'agit pas dans son cas d'un record d'impopularité. Alain Juppé avait en effet fait pire à ce poste en 1995, ne recueillant que 20% de bonnes opinions.


Le FN sourit

Si François Hollande et son parti connaissent une chute vertigineuse, le FN ramasse quant à lui les points perdus par les socialistes. Marine Le Pen atteint ainsi un nouveau record de popularité avec 30% d'opinions favorables, soit une hausse de 4 unités.

"Le Front National décolle lui aussi, gagnant 4 points avec 28% de jugements positifs, ce qui lui permet d'égaler désormais le PS qui chute de 5 points à 28%", précise BVA. Le discours du parti d'extrême droite sur l'emploi, la fiscalité et l'immigration semble de plus en plus séduire les Français.


Ce sondage, réalisé entre le 24 et le 25 octobre, se base sur l'avis de 1.050 personnes âgées d'au moins 18 ans et représentatives de la population française.