International

L'auteur présumé de la fusillade dans un tram d'Utrecht aux Pays-Bas, lundi, devrait être poursuivi pour trois chefs d'inculpation, rapportent les médias néerlandais jeudi: multiples assassinats ou meurtres à caractère terroriste, tentative d'assassinat ou de meurtre à caractère terroriste et menace à caractère terroriste. Un porte-parole du ministère public a indiqué jeudi que le suspect, Gökmen T., subit des examens psychologiques. Il sera présenté vendredi à un "juge-commissaire", dans ce qui équivaut en Belgique à une comparution devant le juge d'instruction. Le ministère public demandera, sans surprise, un placement en détention préventive du suspect, qui avait été interpellé quelques heures après les tirs.

Selon les informations dont le ministère public dispose pour le moment, l'homme aurait agi seul. Les enquêteurs partent du principe qu'il ne connaissait pas ses victimes.

Trois personnes sont décédées sous les tirs de l'auteur de l'attaque de lundi, et trois autres personnes sont grièvement blessée.

Les enquêteurs tentent de déterminer si c'est bien un motif terroriste qui a poussé Gökmen T., 37 ans, à ouvrir le feu, ou s'il a été motivé par une "problématique personnelle combinée à un esprit radicalisé", précise le ministère public jeudi. L'enquête doit aussi éclaircir le rôle potentiel de soutien d'un suspect de 40 ans interpellé mardi, au lendemain de l'attaque.