International

La jeune Suédoise Greta Thunberg a lancé jeudi un appel à l'action contre le réchauffement climatique, blâmant les anciennes générations pour la crise actuelle. "Vous nous avez menti, vous nous avez donné de faux espoirs, vous nous avez dit qu'il y avait quelque chose à espérer de l'avenir", a-t-elle lancé dans un discours prononcé au Sénat italien. L'adolescente de 16 ans a déclaré que le monde se trouverait à "un point de non-retour" vers 2030 si les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ne diminuaient pas drastiquement, "au moins de 50%".

Greta Thunberg, icône mondiale de la lutte contre le réchauffement climatique, a ajouté qu'elle trouvait "très étrange" que des "personnes importantes" qu'elle rencontre la "félicite". En dépit de son action, "les émissions continuent d'augmenter et pour être honnête, il n'y a aucun changement en vue. Alors pourquoi me félicitent-ils?", a-t-elle dénoncé.

© AFP

La Suédoise a inspiré les manifestations mondiales "Fridays for Future", déclinées en Jeudis pour le climat en Belgique. Des milliers d'élèves et étudiants ont ainsi brossé les cours afin de manifester pour réclamer une politique climatique plus ambitieuse.

A Rome, Greta Thunberg a rencontré mercredi le Pape François et doit mener une manifestation "Fridays for Future" vendredi, à laquelle des milliers de jeunes devraient participer.

"Nous n'avons pas pris d'assaut les rues pour que vous fassiez des selfies avec nous et que vous nous disiez que vous admirez sincèrement ce que nous faisons. Nous, les enfants, nous faisons cela pour réveiller les adultes. Nous, les enfants, nous faisons cela pour que vous agissiez. Nous, les enfants, nous faisons cela parce que nous voulons que nos espoirs et nos rêves reviennent", a-t-elle conclu.

© AFP