International Tim Locks avait tout pour être heureux : une famille, un salaire confortable et une jolie maison. Mais, du jour au lendemain, il a décidé de tourner le dos à tout cela pour rejoindre l'Irak et combattre les troupes de l'Etat islamique, explique Métro dans des propos traduits par 20minutes.fr. " L'été dernier, j’étais à la maison. Je regardais les infos et j’ai vu des images de la bataille de Sinjar (en Irak). Je me suis dit qu’il était temps d'aider quelqu'un d'autre". Il a donc quitté son poste de directeur au sein de sa propre entreprise de construction en Angleterre et a vendu sa maison. Il a alors rejoint la milice Dwekh Nawsha. Son but : défendre les chrétiens d'Irak. " Je connais ces gens depuis peu, mais je les considère déjà comme des membres de ma famille".

Et sa famille justement, restée en Angleterre, a été "pétrifiée" par sa décision. "J'avais une télé dans chaque chambre, une piscine, je faisais ce que je voulais quand je voulais. Mais je n'ai aucune intention de rentrer. Le boulot n'est pas terminé. Quand Daesh sera éradiqué, je pourrai envisager mon retour, même si je ne suis pas sûr que je serai le bienvenu au Royaume-Uni".