International

Un incendie impressionnant était en cours lundi en fin de journée à Notre-Dame de Paris, "potentiellement lié" aux travaux de rénovation de l'édifice, a-t-on appris auprès des pompiers. Près de trois heures après que le sinistre s'est déclenché, l'optimisme était pour la première fois de rigueur.

"Le feu a baissé en intensité", a renchéri à ses côtés le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez, tout en invitant à rester "extrêmement prudent".

Déjà présent une première fois en fin de journée, le président de la République Emmanuel Macron est revenu sur place à 23h30, alors que les pompiers commençaient à prendre le dessus sur l'incendie.

Il a rendu hommage aux hommes du feu qui ont fait preuve d'un "courage extrême" pour sauver la façade et les tours de Notre-Dame de Paris. "Cette Cathédrale, nous la rebâtirons parce que c'est ce que les Français attendent. C'est sans doute une part du destin français. Nous ferons appel aux plus grands talents, qui viendront y contribuer", a annoncé sur un ton solennel Emmanuel Macron.

Dans une déclaration sur le parvis de l'église sinistrée, le chef de l'Etat a adressé "une pensée pour l'ensemble de nos compatriotes", parce que Notre-Dame de Paris "c'est notre histoire, notre littérature, notre imaginaire, le lieu où nous avons vécu tous nos grands moments".

Retour sur les événements

Le feu, dont la gravité restait encore à déterminer, a pris dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus visité d'Europe, ont indiqué les pompiers. Selon le porte-parole de Notre-Dame, l'incendie se serait déclaré aux alentours de 18H50. "Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d'un côté et du XIIIe de l'autre, il n'en restera plus rien", a déploré André Finot. "Il faut voir si la voûte, qui protège la cathédrale, va être touchée ou pas", a-t-il ajouté, "les objets sacrés sont préservés dans la sacristie, normalement il n'y a pas de risque que des choses soient brûlées".

Une partie de l'île de la cité a été évacuée, dont les urgences de l'hôtel-Dieu, voisin de la cathédrale, a expliqué un médecin sur place.

"Mes collègues vont sans doute privilégier d'aller à l'intérieur mais le but est de ne pas perdre des hommes", a indiqué à l'AFP un pompier. Il existe aussi la possibilité d'"utiliser des grandes échelles avec des bras élévateurs articulés, avec une nacelle au bout", a-t-il ajouté.


Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "destruction involontaire par incendie". La piste d'un départ de feu accidentel depuis le chantier en cours sur le toit de la cathédrale "retient l'attention des enquêteurs en l'état des investigations", a précisé une source proche du dossier. L'enquête a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire (DPRJ).

Le long des quais et sur les ponts qui mènent à l'île de la cité, une foule de badauds est arrêtée et prend des photos, de l'immense panache de fumée. Ces personnes étaient encore présentes à 23h30, applaudissant même les véhicules de pompiers qui passaient par là.

"Notre Dame is on fire?!" ("Notre Dame est en feu ?") interroge incrédule une touriste japonaise. "J'espère que c'est pas un attentat", ajoute quelqu'un d'autre en français.

"Je n'arrive pas à y croire, j'ai envie de pleurer, tout le toit brûle", a déclaré à l'AFP pour sa part Nathalie, 50 ans, une Française expatriée à Londres.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, d'immenses flammes dévoraient une partie de la toiture du bâtiment, dégageant une épaisse fumée aux teintes jaunâtres. Toute la charpente de Notre-Dame de Paris "est en train de brûler", a déclaré le porte-parole de la cathédrale.

"Un haut-lieu de la foi catholique est en train de brûler", a déploré auprès de l'AFP le porte-parole des évêques de France.

12 millions de touristes

En 2017, 12 millions de touristes ont visité ce bijou de l'architecture gothique, situé au cœur de la capitale française. D'importants travaux y ont lieu depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l'édifice, noirci par la pollution.

Très prisée des touristes, cette cathédrale, qui est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, continue d'assurer ses fonctions d'édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2.000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

La flèche de la cathédrale, dressée sur les quatre piliers du transept, était un des symboles de la capitale française.

Les touristes d'outre-Atlantique sont notamment particulièrement attachés à Quasimodo et aux autres personnages -- immortalisés par le cinéma et la comédie musicale -- sortis de l'imaginaire de Victor Hugo, dont le roman "Notre-Dame de Paris" (1831) a amplifié le mouvement en faveur de la restauration de la cathédrale au XIXe siècle.

Cet incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.